Crowdlending : L’avenir du Crowdfunding ?

Par Cotizi.com

Cela fait maintenant à peine 2 ans que le Crowdfunding a débuté ses premiers balbutiements au niveau du Maroc. S’il constitue aujourd’hui un véritable business florissant dans bien des contrées de par le monde, le Crowdfunding peine encore à s’imposer en tant que tel dans nos contrées. Et, en l’attente d’un cadre légal pour le secteur, les plateformes spécialisées se cherchent encore un modèle.

Il est certain que les débuts du Crowdfunding au Maroc cachent bien des difficultés. En dehors de l’absence d’un cadre légal, il faut encore donner le temps aux marocains de mieux apprendre à connaitre ce nouvel outil, surtout qu’ils commencent à peine à se familiariser avec les paiements en ligne et qu’il faut encore du temps pour qu’ils prennent confiance.


                                                    - À lire également : Le Crowdfunding au Maroc


Quels enjeux pour booster le Crowdfunding au Maroc ?

On le sait déjà, il existe différents types de Crowdfunding. Les principaux types connus sont le financement par l’investissement dans le capital (Crowdequity), le financement par le prêt (Crowdlending) et le financement par le don. C’est ce dernier qui semble pour le moment le mieux fonctionner au Maroc, puisqu’il s’agit d’un financement sans contrepartie et les fonds sont le plus souvent destinés à des projets qui touchent à la sensibilité des marocains.

Toutefois, il faut noter que le Crowdfunding au Maroc ne parvient toujours pas véritablement à s’imposer comme étant un business. En effet, le véritable potentiel du Crowdfunding ne pourrait s’exprimer et avoir de sens qu’à travers le financement d’entreprises porteuses de projets. Mais, pour y parvenir, il faudrait pouvoir proposer aux éventuels contributeurs, de véritables enjeux. C’est notamment le cas du Crowdequity et du Crowdlending. Il s’agit de deux modèles de Crowdfunding qui pourraient constituer un potentiel de croissance important pour le secteur si jamais un cadre légal venait à être adopté dans ce sens.

Le Crowdequity connait un fort succès dans les pays où le marché du Crowdfunding est développé. Toutefois, ce modèle se limite au financement des startups et il n’est pas certain que cela suffise pour développer le business du Crowdfunding à la seule échelle nationale. C’est dans ce sens que le Crowdlending constitue le modèle le plus prometteur, puisque, s’agissant du financement par le prêt, il permettra de financer des projets portés par les PME de manière générale.

Le Crowdlending pour remplacer le crédit bancaire ?

Vous l’aurez compris, le Crowdlending peut en effet constituer une alternative au plus classique crédit bancaire. Mais, détrompez-vous, il n’est en aucun cas là pour le remplacer. Au contraire, le financement participatif par le prêt intéresse également les banques qui y investissent parce qu’il représente justement un service complémentaire à ceux proposés par les banques. 

Ne pouvant pas toujours assurer le financement de certains projets pour des contraintes d’ordre financier ou réglementaire, les banques peuvent voir en le Crowdlending plus une opportunité qu’un concurrent. En plus de dépasser ces contraintes, celui-ci permet également d’obtenir le prêt plus rapidement quitte à emprunter à des taux plus élevés que chez une banque.

S’il ne remplace pas forcément le crédit bancaire, le financement participatif par le prêt permettra aux petites et moyennes entreprises de concrétiser leurs projets en s’évitant les contraintes d’un prêt classique tout en gardant le contrôle sur leur entreprise. L’avantage face au Crowdequity est que les éventuels investisseurs sont plus rassurés avec des projets rigoureusement sélectionnés et un retour sur investissement plus intéressant.


Commentaires

Ajouter un commentaire


Cagnottes en cours

31 024,00 DH / 500 000,00 DH Collectés
Campagne Collecte de dons
Organisée par Association Des Parents Et Amis Des Enfants Atteints De Cancer, Avenir Rabat
4 000,00 DH / 30 000,00 DH Collectés
Campagne Collecte de dons
Organisée par Attadamoun